Accueil» le programme régional » 13 communes... » Chapelle-lez-Herlaimont
13 communes...
Chapelle-lez-Herlaimont

Chapelle-lez-Herlaimont coupe une portion de territoire couvert dans l'Antiquité par la forêt charbonnière. Celle-ci était une grande zone boisée s'allongeant du nord au sud et rattachant, à travers l'est du Hainaut, la Fôret de Soignes à la Fagne chimacienne. Actuellement, on en retrouve des restes dans le bois de Mariemont.

On peut supposer que le village s'est formé vers l''an 1000. Les premiers documents relatifs à Chapelle datent du XIIe siècle. A cette époque, le village faisait partie de la seigneurie de Trazegnies, il se composait de nombre de ménages plus ou moins groupés autour d'une chapelle servant au culte, d'où son nom "La Chapelle", en patois "L'Chapelle", Chapelle près d'Herlaimont ou Chapelle-lez-Herlaimont.

Au fil des siècles, le village prit une certaine extension, mais à la Révolution française, il ne comptait encore qu'un millier d'habitants. Il n'y avait que des ruelles allant du Prieuré d'Herlaimont au Village de Chapelle.


Pendant longtemps la commune est rurale mais elle ne pouvait cependant pas manquer de suivre le développement de l'industrie charbonnière, la principale richesse de son sou-sol étant la houille. En 1766, sous le règne de Marie-Thérèse et de Charles de Lorraine, des concessions sont accordées à certains capitalistes et l'extraction de la houille prend son essor. De toute nécessité, des voies de communication sont mises rapidemment en place. Peu après, une société charbonnière se constitue sous la dénomination "Mariement-Bascoup-Chaud-Buisson" et Chapelle toute agricole devient foncièrement industrielle.

Fin 1800, plusieurs sites de charbonnage se développent mais les investissements énormes, l'épuisement des couches, le coût exorbitant des exploitations et l'importante main-d'œuvre ont précipité la fin des charbonnages 60 ans plus tard. Le charbonnage de Mariemont-Bascoup survit jusqu'en 1961, au-delà du délai escompté au début du siècle, et cela grâce à la mécanisation à outrance.

En passant successivement d''un village agricole à un centre industriel avec ses charbonnages pour enfin être aujourd'hui un carrefour important avec des commerces qui se développent (notamment le nouveau Zoning Commercial), Chapelle-lez-Herlaimont vit dans l'air du temps...

culture et tourisme

Carnaval

Chapelle fait partie de l''association des carnavals de Laetare. Cette association a pour but d''assurer la promotion de ces festivités dans notre pays.
 En 25 ans, le carnaval de Chapelle s''est forgé une réputation des plus enviables qui dépasse largement les frontières de la région. 
Chaque année, il draine plusieurs dizaines de milliers de personnes qui aiment venir se plonger dans son ambiance toute particulière. 
Il constitue un événement culturel et touristique reconnu et contribue au rayonnement de la Cité des Tchats.
 
ll est représenté à l''exposition universelle d''Hanovre. 


Centre culturel d'Herlaimont

Le Centre culturel d''Herlaimont a été crée en 1976 par Albert Monnaie (1922-1983), peintre de talent chapellois. 

L'Administration Communale de Chapelle-lez-Herlaimont vient en aide au Centre culturel en prêtant les locaux.
 Depuis 1995, il est reconnu comme centre culturel classique. 
Le Centre Culturel se charge d'élaborer divers événements culturels : expositions, animations théâtrales, conférences, spectacles, concerts...