Accueil» programme 2017-2018
DUO /// Stéphanie Jacques et Anaïd Ferté

DUO /// Stéphanie Jacques et Anaïd Fertéarts plastiques, exposition

07.10 > 10.12
mar, jeu, ven / 14:00 > 17:00
sam, dim / 14:00 > 18:00
Le Gilson /// rue de Bouvy 11 /// La Louvière
Deux artistes pour cette nouvelle confrontation picturale !
ANAÏD FERTÉ

anahidferte.wixsite.com/anaidferte



Anaïd Ferté privilégie un processus de création spontané, laissant l'œuvre se créer librement, au carrefour de techniques diverses : gravure (xylographie, pointe sèche) en tirage unique, imprimée sur papier ou sur tissu, broderies et sculptures textiles réalisées avec des matériaux bruts : chutes de tissu, laine, cire, bas, vieux pull... Son travail met en jeu la transformation, la vie en devenir, le potentiel de vie à travers l'image du corps et de la féminité.

L'artiste cherche constamment l'équilibre entre l'expression de l’intimité et le monde extérieur, ce qu’elle évoque à travers la notion de paradoxe et du point où se rencontre, non sans tension, deux principes opposés mais complémentaires : le féminin et le masculin, l’attraction et la répulsion, le beau dans le laid, le fort dans le fragile, l'unique dans le multiple. Dans l’expression de cette dualité, la poupée tient une place particulière dans les créations d’Anaïd Ferté, intermédiaire significatif entre deux mondes, objet hybride entre le vrai et le simulacre, l’animé et l’inanimé, le jouet et le fétiche.

STÉPHANIE JACQUES
www.stephanie-jacques.net


C'est notamment l'exploration de savoir-faire liés au végétaux qui est à l'origine du travail de sculpture de Stéphanie Jacques. Elle a commencé par tailler le bois pour dégager la forme en enlevant de la matière. Aujourd'hui, elle tresse, noue, assemble des matières souples, disponibles autour d'elle.

Elle aime qu'il y ait de l'espace dans la sculpture des ouvertures, de la transparence. Ce ne sont pas des masses, mais des volumes ouverts, troués. Avec la vannerie, pas besoin de moule, il est possible de créer des volumes autoportants avec ses mains. Mais le végétal et la matière textile ne sont pas tout. Elle enduit souvent ses volumes pour qu'il devienne autre chose.

Depuis longtemps elle cherche à créer une figure qui tienne debout et étrangement c'est en quittant l'idée de la verticalité que c'est devenu possible. Actuellement, elle poursuit cette recherche où le corps se mêle à des formes géométriques et topologiques.

C'est dans cette dynamique qu’elle a réalisé des vidéos dans lesquelles elle agit avec des objets tressés. Chaque objet y est le jouet d'une transformation. Un sujet agit sur des objets et cette action produit un troisième élément : l'ombre. Elle a sa vie propre, elle prend des formes indépendantes de ce qui la génère. C'est comme un trou dans la réalité. L'ombre complexifie l'image. Une part nous échappe.


Le Centre d’expression et de créativité " Les Ateliers la tête en l’air " propose un atelier animé par Stéphanie Jacques : sculpture souple / masque.

A partir du 10 octobre. Les mardis de 18h00 à 21h00, au château Gilson. Participation : 90 euros. Infos et réservation : 064 21 51 21 – lesateliers@ccrc.be.