Accueil» le programme - SAISON 1 » le programme
le programme - SAISON 1
On the Road... A
On the Road... A

On the Road... Aarticle 27, scolaire, théâtre

ven 09.02 /// 20:00
Le Théâtre /// place Communale /// La Louvière
Époustouflant seul en scène de Roda sur la question de l’identité [...] Un formidable bol d’air ! (Le Soir) *** Une drôle de jonglerie sur l’identité musulmane. (Christian Jade, RTBF)
D’origine libanaise, Roda est né au Maroc, a grandi entre la Guinée et la Belgique, a une tête d’Italien, sans compter qu’il est tombé amoureux en France. Quand on part sur la route avec lui, il faut prévoir quelques détours...

Dans son seul en scène, le comédien file, cheveux au vent, mais sans jamais emprunter les autoroutes. Il préfère les chemins cahoteux, s’attarder sur les voies (bi)nationales pour raconter son destin, un parcours qui a fait de lui un éternel étranger.

Un pedigree aussi complexe ne peut produire qu’un homme du monde et vide de sens la notion même d’identité. Inspiré par Les identités meurtrières d’Amin Maalouf, Roda Fawaz nous embarque dans un "road-trip" à la recherche de son identité, ou plutôt de ses identités tant elles sont multiples, changeantes au gré des âges, des pays traversés, des rencontres.

Ses racines, il leur court après sous toutes les latitudes mais elles lui filent sans cesse entre les doigts. Roda a le cul coincé entre quatre cultures au moins, entre un besoin d’émancipation et la nécessité d’être de quelque part.

Au-delà de la question des origines, ce spectacle défend une complexité identitaire propre à la sensibilité de chacun : un être ne se réduit pas à un pays, à une inclinaison politique ou sexuelle, ou plutôt il est la somme de toutes ces choses.

Avec On the Road... A, il joue l’histoire de sa vie avec humour et autodérision, incarnant à lui seul une vingtaine de personnages : ses potes Mohamed et Dorothée, un père fantasmé, un prof de religion islamique - une vraie terreur -, ses familles d’ici et d’ailleurs... Roda ne ressemble à personne et pourtant, chacun d’entre nous se reconnaîtra un peu en lui.

Roda livre une performance soufflante, sans temps mort, virevoltant entre les personnages tout en plongeant droit dans les yeux des spectateurs. Hilarant et touchant à la fois, Roda nous rappelle qu’on est toujours l’étranger de quelqu’un.  Le Soir ****

Une coproduction du Centre Culturel Les Riches-Claires et du Théâtre de Poche. de et avec Roda Fawaz