Accueil» le programme - SAISON 1 » le programme
le programme - SAISON 1
Requiem - Alain Platel & Fabrizio Cassol
Requiem - Alain Platel & Fabrizio Cassol

Requiem - Alain Platel & Fabrizio Cassolarticle 27, danse, musique

mar 01.03 /// 20:00
Le Théâtre /// place Communale /// La Louvière
Tout de suite après sa création à La Monnaie à Bruxelles, le Requiem d'Alain Plattel et Fabrizio Cassol vient... à La Louvière ! Musique inspirée par Wolfgang Amadeus Mozart.
Le Belge Alain Platel, artisan de curiosités, conjugue différences, marginalité et métissage avec les indispensables valeurs d'union et de solidarité, présente Requiem, créé à partir de l'ultime partition de Mozart.
Ce spectacle est coloré, sensuel, organique et rock'n'roll grâce à l'imagination de Fabrizio Cassol, créatif compositeur belge et talentueux musicien.
L'interprétation gestuelle et musicale en est confiée à un groupe de musiciens africains, occidentaux et orientaux qui, pour reconstruire ce Requiem, marient diverses sources musicales telles que le jazz, l'opéra et la musique africaine populaire. Ce mélange des cultures est une formidable expérience de musique.

Musique inspirée par Wolfgang Amadeus Mozart.

Les Ballets C de la B - mise en scène : Alain Platel - direction musicale : Fabrizio Cassol - éclairages : Carlo Bourguignon - son : Bartold Uyttersprot - création et interprétation : Boule Mpanya, Bouton Kalanda, Erick Ngoya, Fredy Massambra, Joao Barradas, Kojack Kossakamvwe, Nobulumko Mngxeka, Michel Sera, Niels Van Heertum, Owen Metsilent, Rodriguez Vangam, Russel Tshiebua, Silva Makengo, Stephen Diaz.


J’écris ce Requiem pour moi-même...  se serait lamenté Mozart, abattu mais conscient que sa messe des morts devient un testament musical qui lui assure son passage dans l’au-delà.
Le Requiem, point final mythique de la vie de Mozart, constitue à présent le point de départ de la nouvelle création de Fabrizio Cassol et Alain Platel.
Fabrizio Cassol explore les métissages que la musique permet et réunit un groupe de musiciens africains, occidentaux et orientaux, dont les influences personnelles se mélangent au jazz et à l’opéra.
Sur le plan théâtral, Alain Platel cherche avec ses interprètes une traduction physique et visuelle des thèmes de la mort et des rites d’adieu. Les héros du dernier opéra de Mozart – dont la composition est contemporaine du Requiem – ne disent-ils pas déjà : "Par la force de la musique, nous marchons sans peur à travers les ténèbres de la mort."